Faire échec à la solitude lors des séparations

Pas jojo, la solitude. Comme tous les sentiments cependant, elle ne persiste pas à moins qu’on ne lui en donne la chance.

Pour réussir en tant que famille en service de navette, il faut s’y habituer. Bonne nouvelle :  il existe des habiletés qui vous permettent de mieux la gérer.

L’une des premières étapes dans ce processus consiste à reconnaitre comment vous ressentez la solitude. Quels sont les symptômes physiques? Quelles pensées vous assaillent et que faites-vous lorsque vous vous ennuyez? Vous devez donc examiner les choses suivantes :

Ce à quoi vous PENSEZ lorsque vous vous ennuyez. Les gens qui s’ennuient pensent souvent en ces termes : « Je m’ennuie tellement, je ne sais pas ce que je vais faire », « C’est terrible être seul », « Je n’en peux plus », « Ma famille est là-bas et je suis tout seul ici » et « Personne ne se soucie de moi ». Elles imaginent aussi que tous les autres sont heureux, soudés et s’amusent sans eux.

Ce que vous RESSENTEZ physiquement lorsque vous vous ennuyez. Certaines personnes ressentent une douleur à la poitrine; pour d’autres, il s’agit plutôt d’un vide à l’estomac. Plusieurs personnes décrivent la solitude comme un désir incessant pour une autre personne.

Ce que vous FAITES lorsque vous vous ennuyez. Certaines personnes feraient n’importe quoi pour éviter le sentiment de solitude. La fuite de sentiments pénibles comme la solitude peut mener à des comportements problématiques comme les excès de table, la consommation de drogues ou d’alcool et l’infidélité.

Voici quelques façons de gérer la solitude de façon plus positive :

Pensées

Les personnes qui s’adaptent bien aux émotions désagréables n’ont pas de formule magique pour ce faire. En fait, leurs pensées sont plutôt simples et répétitives, du genre : « Ça va », « Je peux m’y faire », « Ça passera » et « J’en ai vu d’autres ».

Voici quelques exemples du type de pensées qui pourraient vous aider à mieux vous en sortir :

  • Je m’ennuie, mais ce n’est pas la fin du monde
  • Je peux m’y faire
  • La solitude, c’est déplaisant, mais ça va passer bientôt
  • Je peux faire quelque chose pour m’aider
  • Ce n’est que de la solitude!

Sentiments

La plupart des gens considèrent que l’idée d’être seul est pire que le sentiment en soi. En remarquant les « symptômes » physiques de la solitude, vous pourrez mieux la gérer, puisqu’en général ces symptômes ne sont pas aussi sévères qu’on le croit. Quand vous aurez compris que ce n’est pas si mal, vous n’aurez plus à consacrer tant d’énergie à éviter la solitude.

Comme tout autre sentiment, la solitude s’évapore rapidement lorsque l’on s’occupe et que l’on arrête de ronger son frein. Dès que vous saurez quels sont ces symptômes, vous pourrez passer à autre chose et vous occuper.

Comportements

Les activités qui occupent votre cerveau peuvent vous détourner des pensées associées à la solitude et vous aider à vous sentir mieux. Voici quelques comportements positifs que vous pouvez adopter :

  • Maitrisez de nouvelles habiletés que vous pouvez pratiquer seul, comme jouer un instrument de musique
  • Appelez un ami ou un membre de votre famille
  • Inscrivez-vous à un cours en ligne qui vous intéresse ou qui fera progresser votre carrière
  • Lisez un livre
  • Participez à un forum en ligne sur un sujet ou une cause qui vous intéresse
  • Jouez sur votre ordinateur
  • Faites de l’exercice
  • Visionnez un film ou une série télé

N’oubliez pas de profiter de toutes les occasions de socialiser qui se présentent. Ce n’est pas toujours facile si vous travaillez dans une mine éloignée ou sur une plateforme de forage ou que votre partenaire travaille au loin et que vous avez des enfants. Il est aussi parfois trop facile de dire non et de penser que c’est impossible.

Note : La solitude ne devrait qu’être une émotion passagère qui s’éloigne lorsque vous êtes entourés de gens qui vous connaissent et vous apprécient. Si vous vous sentez constamment seul et que vous avez l’impression de ne jamais être à votre aise et que personne ne vous comprend ou ne vous apprécie, il se pourrait que vous souffriez de dépression. Dans ce cas, veuillez consulter votre médecin de famille.

Close Menu
×
×

Cart